Mahauld Granier, lauréate des Talents de l'info de RMC


Mahauld Granier, élève de deuxième année de master à l'Ecole de journalisme de Sciences Po, remporte l'édition 2017 des Talents de l'info de RMC. Elle gagne ainsi un contrat de 3 mois au sein de la rédaction de RMC.

 

rmcmahauld
Mahauld Granier, le samedi 24 mars, dans les locaux de RMC
Crédit photo: RMC
 

 

Les 23 et 24 mars, Mahauld Granier faisait partie des étudiants de dernière année d’écoles de journalisme reconnues par la profession qui ont participé aux 48 heures d'épreuves du concours des Talents de l'info : réalisation d’un reportage et d'un enrobé sur le thème des "jeunes et la présidentielle", tournage d'une vidéo au smartphone, entretien oral face à un jury de professionnels, parrainé cette année Laurent Neumann, éditorialiste politique pour RMC et BFM TV. 

 

En 2015, une autre élève de l'Ecole de journalisme de Sciences Po, Charlotte Peyronnet, avait remporté ce concours



 

Les questions que se posent les aspirants journalistes

par ANTHEAUME Alice

questionsjournalistes
Crédit photo : Flickr/CC/danspink
 

Ce métier est-il “bouché”? Que dois-je publier sur les réseaux sociaux? Dois-je savoir coder? Quel salaire puis-je espérer pour mon premier poste? Voici quelques unes des questions que les étudiants se posent le plus souvent sur leur futur métier, en plus des questions pratiques sur leur candidature à l’Ecole de journalisme de Sciences Po, où je travaille. Tentatives de réponses avec l’aide de leurs futurs employeurs.

 

>> Lire la suite >> 

 



 

L’Ecole de journalisme de Sciences Po se mobilise pour la présidentielle


petitesmains.jpg


Paris, le 6 décembre 2016 - A l’approche de l’élection présidentielle de 2017, l’École de journalisme de Sciences Po monte un dispositif spécial, tout au long de l’année scolaire, afin que ses étudiants en master puissent couvrir les temps forts de cette campagne, des primaires jusqu’aux deux tours du scrutin.

 

Une application mobile : ContreChamps 2017

 

Qui sont les petites mains des candidats ? Que mangent-ils pour prendre des forces ? Quelle place pour l’amour et l’amitié ? Quelles relations entretiennent les politiques avec les journalistes lorsqu’ils sont pris dans le rush de la campagne ?

 

Dans une application mobile conçue de A à Z par les étudiants de l’École de journalisme de Sciences Po, et disponible gratuitement sur les plateformes iOS ici et Android là, les élèves scrutent les contrechamps de la campagne présidentielle, là où se nichent les détails à la fois méconnus mais signifiants.

 

Le tout à été réalisé dans le cadre d’un atelier “innovations mobiles” enseigné par Olivier Lendresse, directeur adjoint du numérique à France TV, Marie Petit, directrice de l’expérience utilisateur chez Backelite, et Grégory Desmaziers, développeur, ou lors d’ateliers pédagogiques sur l’audience et l’engagement dispensés par Hélène Decommer, chef des infos à Lexpress.fr, Daphnée Leportois, journaliste indépendante, Aude Baron, rédactrice en chef numérique à Eurosport, et Aurélien Viers, responsable du pôle visuel à L’Obs.

Au programme de cette application mobile, quatre rubriques :

  • Les petites mains de la présidentielle sur les chauffeurs, maquilleurs, gardes du corps des candidats, sans qui la campagne ne pourrait avoir lieu (en partenariat avec Les Echos).

Voir la vidéo de présentation - sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter, sur Medium.

  • Rush 2017 pour voir les candidats comme les journalistes les voient, dans les coulisses des médias, avant l’apparition à l’antenne.

Voir la vidéo de présentation - sur Facebook, sur Twitter et sur Snapchat (Rush 2017).

  • Tandem 2017 : histoires d’amour, d’amis, clashs, réconciliations, trahisons... la politique est avant tout une histoire de duo.

Voir la vidéo de présentation - sur Facebook.

  • Pain de campagne sur ce que mangent les candidats, l’importance de la nourriture en politique, le budget réservé aux buffets des meetings et autres petites recettes culinaires.

Voir la vidéo de présentation - sur Facebook, sur Twitter.

 

Un partenariat avec Twitter

 

14 élèves de M1 et de M2 de l'Ecole de journalisme de Sciences Po, formés spécialement par Twitter pour l'occasion, produisent des contenus calibrés pour la plate-forme et adaptés au mobile, qui sont agrégés sous le hashtag #SCPO2017.

 

Les étudiants ont accès à des applications Twitter, indisponibles aux usagers, pour développer des formats innovants. Ils peuvent ainsi, via un système de questions / réponses, interpeller directement les personnalités en vidéo à partir des tweets du public (exemple ici). Ils encouragent les candidats et leurs aides de camp à se présenter sous un autre angle (exemple là). Ils peuvent enfin travailler sur de nouvelles écritures pour résumer autrement les apparitions de ces personnalités (exemple là).

 

En outre, ces élèves tweetent à partir du compte officiel @sciencespo pendant ces événements liés à la présidentielle afin d'y publier des contenus ad hoc. Le premier invité ? Arnaud Montebourg, interviewé le 18 octobre 2016.



arnaud3.jpg

 

Enfin, notre équipe dispose d'une “Twitter room” dans l’amphithéâtre historique de Sciences Po, l’amphithéâtre Emile Boutmy, pour réaliser leurs interviews des candidats à l'élection présidentielle et d’autres personnalités politiques.

 

Des enseignements dédiés

 

Les maquettes pédagogiques de l’Ecole de journalisme de Sciences Po sont calibrées cette année pour faire place à des enseignements créés à l’occasion de l’échéance électorale de la présidentielle :

  • Pascal Perrineau, professeur des Universités à Sciences Po et chercheur au CEVIPOF, détaille les enjeux de cette présidentielle 2017 auprès des élèves de l’Ecole de journalisme dans un cours dédié, lors du 2e semestre.
  • Lors de leurs ateliers de production journalistique, les initiatives sont nombreuses : enquête sur ces électeurs qui ne votent pas, ne parlent pas, mais n'en pensent pas moins, au cours d'une semaine intensive avec les M1 encadrée par trois journalistes politiques du Monde.fr, Sarah Belouezzane, Matthieu Goar et Olivier Faye ; portraits au long cours de spin doctors (en partenariat avec Slate.fr) avec les M2 dans l’atelier d’Elisa Mignot, journaliste indépendante ; portraits des électeurs qui viennent d’avoir 18 ans et qui vont voter pour la 1ère fois à la présidentielle avec les M1, dans un cours de long format avec Boris Razon, rédacteur en chef de Slate.fr, et Pascale Robert-Diard, journaliste au Monde ; vérification des promesses faites par les candidats de tous les partis, lors d’un atelier de “live et fact checking” pour les M1 assuré par Thomas Baïetto, journaliste à franceinfo, et Mathieu Dehlinger, chef des informations à franceinfo… et d’autres encore...
  • Des master class avec des intervenants variés, des professionnels des médias reconnus, le mercredi de 17.30 à 19.00 pour comprendre les difficultés à couvrir une telle campagne, quelque soit le média.
L'élection en "live"

 

Des envoyés spéciaux dans les QG et auprès des militants, des sujets tournés en amont, un flux vidéo en direct animé par des présentateurs et des chroniqueurs dans la newsroom de l’Ecole de journalisme de Sciences Po : lors des deux tours de scrutin, les 23 avril et 7 mai, les étudiants de l’Ecole de journalisme de Sciences Po participent à un livestream géant, réalisé dans les conditions d’une édition spéciale.

 

Contacts

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir



 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 13 sur 1252