Accueil arrow Evénements arrow Master class et conférences
Master class et conférences

Elise Lucet en master class

Version imprimable Suggérer par mail

eliselucet

 

L'Ecole de journalisme de Sciences Po a le plaisir de vous inviter à la master class exceptionnelle d'Elise Lucet, journaliste et présentatrice du 13h sur France 2 et journaliste et rédactrice en chef de l'émission "Cash investigation".

 

Sujet de la master class : Retour sur le traitement journalistique des événements de Charlie Hebdo

 

La master class, réservée aux étudiants de l'Ecole de journalisme, se déroulera le lundi  11 mai à 15h à 16h30 à l’Ecole de journalisme de Sciences Po, 117 boulevard Saint Germain, 75006 Paris.
 

La présence des étudiants de première année de master en journalisme et du master "Journalism and International Affairs" est obligatoire.

 

Crédit photo: Charlotte Schousboe / FTV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

Formation "Facebook pour les journalistes"

Version imprimable Suggérer par mail

fbevent

Comment utiliser Facebook pour distribuer l'information? Comment augmenter l'audience de son site d'infos en utilisant la viralité de la plateforme Facebook? Comment mieux interagir avec la communauté issue de Facebook? Faut-il avoir sa fan page? Que faire du bouton like? Quels sont les secrets du Huffington Post, du New York Times, etc.?

 

Quelques semaines après le lancement de la page Facebook + Journalists, et après le premier "journalist meetup" organisé au siège de Facebook à Palo Alto, réunissant plus de 200 journalistes américains, c'est à Paris, avec l’Ecole de journalisme de Sciences Po, que les équipes de Facebook souhaitent désormais partager les "best practices" des sites d'informations. 

 

Les équipes de Facebook Europe et l'Ecole de journalisme de Sciences Po ont le plaisir de vous inviter à une demi-journée de formation sur l'utilisation journalistique de Facebook le 28 juin de 9h à 14h, à Sciences Po (amphi Chapsal, 27 rue de Saint Guillaume, Paris).
 

Crédit photo: Flickr/CC/Cal Evans

 

>> Voir ou revoir la présentation de Justin Osofsky, de Facebook >>

 

>> Voir ou revoir la présentation d’Antoine Gounel, d’Opengraphy >>

 


Formation Facebook pour les journalistes par ecoledejournalisme 

 

 


Formation Facebook pour les journalistes -... par ecoledejournalisme 



 

Bob Woodward: "Pour être un bon journaliste, seule la méthode compte"

Version imprimable Suggérer par mail
par Les étudiants de l'Ecole de journalisme de Sciences Po

Bob Woodward, par Hugo PassarelloBod Woodward, le reporter du Washington Post, était en conférence, ce jeudi 7 avril, à Sciences Po à l'occasion de la sortie de son livre, Les Guerres d'Obama (éd. Denoël).

                 

Bob Woodward formait avec son collègue Carl Bernstein le duo qui a révélé en 1974 le scandale du Watergate.Devenue légendaire dans le monde journalistique, leur enquêteminutieuse a mis au jour un système d'espionnage politique et entraînéla chute du président Richard Nixon, remplacé par Gerald Ford.

 

Lauréat de deux prix Pullitzer et auteur de plusieurs best-sellers, Bob Woodward a consacré son dernier ouvrage aux coulisses de la stratégie de Barack Obama en Afghanistan.

 

Pour tout savoir sur ce journaliste hors pair, découvrez le dossier Storify "Qui es-tu Bob Woodward?" réalisé par Alexandre Marchand, étudiant à l'Ecole de journalisme de Sciences Po.

 

Pour voir les photos de la conférence, rendez-vous sur l'album Flickr "Bob Woodward at Sciences Po" réalisé parHugo Passarello, étudiant à l'Ecole de journalisme de Sciences Po. 

 

 

Interview with Bob Woodward from Sciences Po on Vimeo.

 

 

>> Revivez le déroulé de la conférence de Bob Woodward ci-dessous >>

  

 

Crédit photo: CC/Flickr/Hugo Passarello Luna 



 

Live tele-conference with DANIEL ELLSBERG

Version imprimable Suggérer par mail

dellsberg1874-225x3007:30 - 9:00 p.m.

Thursday, April 28, 2011

 

Sciences Po Paris

Eugène d'Eichthal Amphitheatre 

27, rue Saint Guillaume

Paris 75007

 

Sciences Po Paris is proud to present Daniel Ellsberg, the man responsible for leaking the Pentagon Papers, in a live, interactive tele-conference shared with both Hamilton College in New York and the University of California at Berkeley.

Writer, lecturer and activist, best known for photocopying the 7,000 page top secret report on U.S. decision-making in Vietnam, and then releasing it to several American newspapers, including the New York Times and the Washington Post, Mr. Ellsberg will speak on whistle-blowing, and the public's right to know state secrets.  

To learn more about Daniel Ellsberg, visit his Web site at http://www.ellsberg.net/. Also read more in this recent CNN article, "Pentagon Papers Leaker: 'I was Bradley Manning!'".

For any other information about the event, please e-mail Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir or Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir .

 



 

Bob Woodward: "il faut davantage de sources anonymes"

Version imprimable Suggérer par mail
par Les étudiants de l'Ecole de journalisme de SciencesPo.

 

Photo: Hugo Passarello

 

Le reporter du Washington Post Bob Woodward était en conférence ce jeudi 7 avril à Sciences Po, à l'occasion de la sortie de son livre Les Guerres d'Obama (éd. Denoël). Célèbre pour son rôle dans l'affaire du Watergate, le complice de Carl Bernstein a gratifié son auditoire d'une intervention alliant sagesse et humour. Résumé en huit points.

  1. « Pour être un bon journaliste, seule la méthode compte. » Devant un amphithéâtre Emile Boutmy copieusement garni, Bob Woodward a introduit son propos en insistant sur les règles de travail du journaliste. Prônant la rigueur à chaque étape de l’enquête, il a conseillé de « s’en tenir aux faits et ne pas juger ».
  2.  

  3. « Il faut persister, car il y a toujours un moyen de trouver l’information. » Le journaliste du Washington Post a fait état de la surveillance de plus en plus forte exercée sur les journalistes, notamment à la Maison Blanche, « qui en vient presque à demander des échantillons sanguins » pour être accrédité. Selon le journaliste et modérateur de la conférence Peter Gumbel, Bob Woodward est avant tout « célèbre pour ne jamais renoncer dans son travail ».
  4.  

  5. « Le meilleur moment pour interviewer quelqu’un sans rendez-vous : 20h15. » S’improvisant psychologue, « le journaliste d’investigation le plus connu au monde » (dixit Peter Gumbel) a exposé sa théorie : « c’est la nuit qu’on obtient la vérité, car le jour est plus favorable aux mensonges ».
  6.  

  7. « La vérité par le silence. » S’arrêtant un instant sur les qualités d’un bon intervieweur, Bob Woodward a insisté sur le respect des pauses et des silences. « Si tu restes silencieux, si tu laisses les gens parler, alors tu auras les infos », a-t-il avancé.
  8.  

  9. « Il faut davantage de sources anonymes. » Jetant un pavé dans la mare de la déontologie journalistique, Bob Woodward a soutenu qu’un article trop riche en citations « on the record » ne peut être complet. Selon lui, il y a forcément des informations sensibles que les gens n’accepteront de livrer que sous couvert d’anonymat.
  10.  

  11. « L’épitaphe de la tombe du patron de Google devrait être : j’ai tué les journaux. » Abordant la question d’Internet, l’homme du Watergate a déploré la stratégie de Google à l’égard des journaux. Il s’est par ailleurs attristé de la faiblesse de nombreux sites et blogs d’information, mais estimé qu’un écrémage se fera progressivement pour ne retenir que la crème du journalisme sur Internet.
  12.  

  13. « Wikileaks n’a pas eu d’impact sur la révolution en Tunisie. » Interrogé sur le site de Julian Assange, il en a minimisé l’importance, « surfaite » selon lui : « ça n’entrera pas dans les manuels d’histoire car les documents publiés ne concernaient pas le cœur décisionnel des gouvernements ». Il a mis ce phénomène en perspective avec les Pentagon Papers, « qui ont eu une résonance plus grande ».
  14.  

  15. « Allez sur le terrain. » En guise de conclusion, Bob Woodward a incité tous les journalistes, même ceux du web, à décoller de leur siège et à sortir dans la rue. Avec humour, il a rassuré les geeks du public : « pour rester connectés, vous pouvez quand même vous acheter un iPad ».

 

Pour tout savoir sur ce journaliste hors pair, découvrez le dossier Storify "Qui es-tu Bob Woodward?" réalisé par Alexandre Marchand, étudiant à l'Ecole de journalisme de Sciences Po.

 

Pour voir les photos de la conférence, rendez-vous sur l'album Flickr "Bob Woodward at Sciences Po" réalisé par Hugo Passarello, étudiant à l'Ecole de journalisme de Sciences Po.

 

Pour regarder l'interview en vidéo de Bob Woodward réalisée par Hannah Olivennes, également étudiante à l'Ecole de journalisme, c'est là.

 

>> Pour revivre la conférence, consultez le CoveritLive collectif des étudiants de l'Ecole de journalisme de Sciences Po >>

 

Même les profs s'y mettent: consultez l'article "Bob Woodward: how many page views?" (en anglais) publié par Frédéric Filloux, enseignant à l'Ecole de journalisme de Sciences Po et auteur du blog MondayNote.com.

 

Crédit photo: CC/Flickr/Hugo Passarello Luna 



 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 55 - 63 sur 217