Accueil arrow Contenus arrow Productions des élèves
Productions des élèves

Loi santé à l’Assemblée : qu’est-ce qui coince ?

Version imprimable Suggérer par mail

 

img_0506

 

 (La manifestation de dimanche. Crédits photo Arthur Cerf.)

 

Le projet de loi santé sera examiné ce soir en commission des affaires sociales de l'assemblée nationale. Le texte ne fait pas l'unanimité. Nombre de médecins y sont opposés, et se sont réunis en masse, ce dimanche, dans les rues de Paris. Mais Marisol Touraine garde la main. Le point, juste avant la présentation devant le parlement.

Lire la suite...


 

Ces nouvelles technologies qui rendent la vie plus facile aux personnes aveugles

Version imprimable Suggérer par mail
par PONSARD Adrien

aveugle


 

La technologie Finger Read (Capture d'écran d'une vidéo explicative)

 

L'innovation leur permettra de lire n'importe quel livre, de naviguer à souhait sur internet, de se déplacer plus aisément, et peut être même de voir : point sur ces inventions aux considérables conséquences pour le quotidien des personnes aveugles.  


Lire la suite...


 

Biathlon : ces Français qui montent au sommet

Version imprimable Suggérer par mail
par PONSARD Adrien

biathlon

Martin Fourcade sur le pas de tir, à l'entraînement.

(Capture d'écran d'une vidéo de la Fédération Française de Ski )


De l'or en masse aux championnats du monde : Martin Fourcade et Marie Dorin Habert sont au sommet de leur gloire, le biathlon Français se porte mieux que jamais. Retour sur une histoire commune entre le pays et la discipline.


Lire la suite...


 

Départementales 2015 : sur le web, les candidats ne manquent pas d'imagination

Version imprimable Suggérer par mail

 

photo_illustre

 

 

Capture d'écran du clip de campagne " Un nouveau cap pour la Touraine", Union de la droite et du Centre, réalisé par Stéphane Rousseau. 

 

 

Cette semaine, la campagne pour les élections départementales a officiellement débuté, sur les panneaux d'affichage comme sur le web. Pour vous, les étudiants en journalisme de l'EDJ sont allés chercher les pépites de la campagne sur Internet.

 

 

En 2015, plus personne ne doute que les campagnes électorales se jouent sur Internet. Alors que les sondeurs prédisent 58 % d'abstention, tout est bon pour intéresser les électeurs. Certains candidats aux départementales ont donc choisi l'humour pour mobiliser les citoyens, comme dans cette vidéo ou dans celle-ci.  

 

 

 

Clip annonçant la candidature de Jean Castex, candidat " catalans gagnants" aux élections départementales 2015.

 

 

En Auvergne, un autre a choisi d'utiliser l'application Dubsmash, qui permet de réaliser des vidéos en selfie doublée avec des chansons ou textes connus. Le candidat PS de Chamalières réalise une belle prestation en playback de Valéry Giscard d'Estaing ... en 1974.


 

   

   
Les candidats se lancent dans la chanson
 

Autre phénomène  récurrent des campagnes politiques, la chanson promotionnelle. A la réunion, Jacqueline et Jacques nous le promettent en chanson : avec eux, ça sera l'air du développement pour l'île. 

 


 
Autre style, autre musique. Voici celle de Xavier Sainty, candidat FN dans l'Allier.  Celui qui se définit comme « auteur-compositeur-interprète » chante d'une voix grinçante un véritable hymne à l'amour pour Marine Le Pen. Les paroles laissent sans voix.

 

 


 
«  Ô divine Marine au visage d'un ange ... Tu sais lire la détresse dans nos cœurs malheureux ...Ton amour est si grand, pour guérir nos souffrances ... Nous voyons notre avenir dans le bleu de tes yeux...».

 
Malgré la célébrité de sa muse, Xavier Sainty cherche en vain la reconnaissance artistique de ses talents musicaux. Et s'il échoue, ce serait selon lui, comme le relève le site L'Entente, la faute à de supposés lobbys juifs



 

Kinshasa : Des robots pour réduire les accidents de la route

Version imprimable Suggérer par mail
 Article publié le 12-03-2015 par PIOGER Tiphaine

 


 

Ils s'appellent Tamuke, Mwaluke et Kisanga et régulent la circulation de Kinshasa. Ce ne sont pas des agents de police, mais des robots remis par la société Women's Technology mardi 10 mars à la République démocratique du Congo. Ils ont coûté 27.500 dollars (25.925 euros) chacun aux autorités.

 

Comment fonctionne ces humanoïdes ? Ils lèvent les bras pour bloquer une voie et laisser passer les voitures sur la voie inverse. Ils remplacent les feux tricolores, avec leur plastron qui passe du rouge au vert. Ces robots en aluminium sont alimentés par des panneaux solaires.

 

Des robots pour aider la police 

 

Toutefois, le robot "ne remplace pas l'agent de police qui se trouve sur le site. Il ne va pas poursuivre les inciviques qui brûlent le feu" ni les éduquer ou encore les sanctionner, a prévenu le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta (OU DIT IL CELA? IL FAUT LA SOURCE).

 

Le but n'est donc pas de remplacer les policiers, mais de mieux réguler la circulation afin de diminuer le nombre d'accidents. Depuis 2007, "9.717 accidents de la route dont 2.276 mortels ont été enregistrés à Kinshasa, selon le général Célestin Kanyama, chef de la police dans la capitale congolaise, cité par l'AFP. Ces robots seront d'un apport important pour la police".

 

Pour cela, les robots sont dotés de caméras de surveillance. Les images filmées sont envoyées en temps réel à la police. En cas de violations du code de la route, les agents peuvent agir rapidement. Ces informations permettront de poursuivre les gens qui ont commis des infractions sur la route", a expliqué à l'AFP l'ingénieur Thérèse Izay, chef de projet à Women's Technology.

 

D'autres machines devraient être achetées prochainement pour les carrefours de Kinshasa. Une autre province, Katanga, s'est également dotée de cinq robots du même acabit.



 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 10 - 18 sur 1208