Accueil

La répression contre les "indignés" de Wall Street s'accentue

Version imprimable Suggérer par mail
 Article publié le 03-10-2011 par BORDAGES Anaïs

protester wall st

   Arrestation d'un manifestant sur le Brooklyn Bridge

Flickr/CC/Adrian Kinloch

 

Plus de deux semaines après le début du mouvement contestataire "Occupy Wall Street", qui se veut l'héritier des "indignados" de la Puerta del Sol, la police de New York durcit sa répression. Plus de 700 manifestants venus témoigner de leur frustration ont été arrêtés sur le pont de Brooklyn samedi dernier. Indignés face aux inégalités économiques et sociales que la crise financière actuelle semble exacerber, ils ont envahi le pont avant d'être encerclés par des filets oranges, tendus par la police pour procéder aux arrestations. Depuis le début de la contestation, le comportement agressif de certains policiers a souvent été critiqué. Le maire de New York, Michael Bloomberg, a cependant déclaré que la police avait fait son travail, et que les manifestants se trompaient de cible en s'insurgeant contre Wall Street.

 

Un mouvement en progrès

 

Ce mouvement, qui a débuté le 17 septembre dernier, et s'est installé depuis dans un petit parc du quartier de Wall Street, au sud de Manhattan, n'a ni leader, ni revendication. Pourtant, Occupy Wall Street s'organise. Un quotidien, "The Occupied Wall Street Journal", a même été lancé, proposant une alternative à la couverture médiatique des événements, jugée trop faible. Par ailleurs, les soutiens se multiplient, et plusieurs répliques du mouvement ont été lancées, notamment à Boston, Atlanta et Chicago

 

>> Lire la suite sur nytimes.com >>

Commentaires
Rechercher
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."



 
< Précédent