Accueil arrow Contenus arrow Productions des élèves arrow Les petites phrases, des éléments de langage?

Les petites phrases, des éléments de langage?

Version imprimable Suggérer par mail
par BOULEIS Ambroise

Téléprompteur (Flickr/CC/digging90650)

"Quand il y a deux scenarii possibles, il y a deux fiches, la fiche échec et la fiche réussite", déclare le publicitaire Jacques Séguéla sur le site Atlantico. Au lendemain du second tour de la primaire socialiste, retour sur la science de la communication politique.

 

Les «éléments de langage», préparés à l’avance par les communicants d’un homme politique, sont supposés servir «soit de répartie, soit de point d’ancrage dans un débat», selon l’ancien stratège de François Mitterrand et de Lionel Jospin.

 

Il arrive que ces petites phrases partagées par tous abondent dans la communication gouvernementale, à tel point que les commentateurs parlent d’«orchestre» et de «perroquets». A gauche aussi, et notamment à l’occasion de la campagne pour les primaires, les mots ont eu de l’importance. De la «gauche molle» dénoncée par Martine Aubry, à la «normalité» de François Hollande, ils ont orienté le traitement médiatique des débats. A tel point que, pour Libération, il est possible de résumer la campagne dans un lexique : la "vérité" de Valls, les candidats "impétrants" de Montebourg...

 

Mais pour Jacques Séguéla, il ne faut pas oublier que «les petites phrases ne marchent que lorsqu’elles sont au service d’un vrai message». Si même un publicitaire admet que la communication ne fait pas tout...

 

Crédit photo : Flickr/CC/digging90650

 

>> Lire la suite sur atlantico.fr >>

Commentaires
Rechercher
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."



 
< Précédent