Accueil

Nicolas Sarkozy saura "trouver les mots" pour toucher les Français, affirme François Fillon

Version imprimable Suggérer par mail
 Article publié le 13-02-2012 par MARCK Marine

C'est l'heure des bilans. Crise, immigration, réformes... Dans un entretien fleuve à paraître dans Le Monde aujourd'hui, le Premier ministre François Fillon revient sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le chef du gouvernement en profite aussi pour se projeter vers l'élection présidentielle et réaffirmer son soutien au président.

 

 

"Rien n'est joué". François Fillon est catégorique. Oubliés, les sondages donnant François Hollande largement vainqueur du premier tour. Réfutées, les critiques sur les réformes de dernière minute et les effets d'annonce à la télévision. "Tout cela va s'effacer dans les trois semaines qui précéderont l'élection derrière le face à face personnel entre les principaux candidats et les Français"

 

crédit photo : Flickr/CC/ump-photos

 

 

 

Les principaux candidats, que le Premier Ministre n'hésite pas à fustiger dans ses propos. Il se dit "choqué" par les réactions de François Hollande et François Bayrou à l'interview de Nicolas Sarkozy par le Figaro. Le candidat du MoDem a souhaité un retour à des valeurs "humanistes" contre une droitisation enclenchée par le président de la République. "Contresens", balaie le Premier ministre. Le référendum sur les chômeurs refusant des emplois, très attaqué par les opposants, n'est pas de la "stigmatisation", assène-t-il.

Interrogé sur les difficultés de Marine Le Pen à récolter ses 500 signatures, François Fillon invite la candidate frontiste à analyser les raisons de ce contretemps. Ses positions et propositions seraient "inacceptables" pour les élus municipaux. François Bayrou propose une concertation des leaders de partis si la candidate échouait à recueillir ses parrainages. "Inenvisageable" pour le Premier ministre : on ne modifie pas "les règles du jeu à la veille de l'élection". D'autant plus qu'un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, qui a envisagé ce scénario, placerait François Hollande et Nicolas Sarkozy à égalité d'intention de vote en l'absence du Front National.  

 

Une entrée en campagne imminente


Nicolas Sarkozy saura  "trouver les mots" pour s'adresser aux Français, affirme François Fillon. Le plus important dans la campagne, ce sera "l'avenir du projet européen" et de la zone euro. Les propositions de François Hollande en ce sens sont jugées comme "totalement incompréhensibles" par le chef du gouvernement. Mais la mission des candidats s'annonce de plus en plus délicate : le nouveau plan d'austérité de la Grèce a déclenché l'ire de la population cette nuit et pose, une fois de plus, la question de la survie de la monnaie unique.

 

L'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy serait imminente, son équipe est sur tous les fronts. Sa candidature devrait être annoncée le 16 février au plus tard, selon Libération.



>> Lire la suite sur lemonde.fr >>

Commentaires
Rechercher
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."



 
< Précédent