Accueil

Femmes de détenus: la double peine

Version imprimable Suggérer par mail
 Article publié le 28-10-2010 par THOMPSON Yann

 femmes_de_dtenus

Au 1er octobre 2010, 61.142 personnes étaient écrouées dans les prisons françaises. Plus de 60.000 détenus, soit autant de familles concernées par l'incarcération d'un proche. Du fait de la population carcérale très majoritairement masculine (97% d'hommes), ce sont des mères et surtout des épouses qui doivent apprendre à vivre avec la prison, au quotidien, de l'autre côté des murs.

 

Deux ans, jour pour jour, après la sortie du documentaire "A côté" consacré aux proches des détenus de la maison d'arrêt de Rennes, nous avons rencontré sa réalisatrice Stéphane Mercurio. Elle revient sur ces "invisibles de la société, qui n'ont aucun espace pour dire quoi que ce soit".

 

Présidente de l'association "Nous femmes de détenus", Emmanuelle Delouvée est mariée à un détenu "longue peine", incarcéré depuis cinq ans. Elle témoigne : "il faut savoir qu'être femme de détenu, ça veut dire plus aucune vie sociale, plus de famille, plus d'amis". Nous avons également interrogé la sociologue Caroline Touraut, qui a notamment participé aux dernières enquêtes de l'Uframa auprès des familles et amis de personnes incarcérées, et la juriste Elsa Dujourdy, membre de l'Observatoire International des Prisons. Pour Caroline Touraut, la vie de proche de détenu "est toujours une expérience de rupture, de souffrance".

 

>> Ecoutez le reportage de Yann Thompson "Femmes de détenus : la double peine" (5'30).

 

Crédit photo : AFP.

Edité par Amandine Briand

 

.

Commentaires
Rechercher
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."



 
< Précédent