Google Transparency Report: une carte de la censure sur Internet

 Article publié le 23-09-2010 par PASSARELLO Hugo

2798081677_5117195c98 Dans un souci de transparence, Google a mis en ligne un outil pour visualiser la censure des gouvernements sur Internet.

 

L'outil est divisé en deux services : le Government Requests (demandes de gouvernement) sur lequel Google expose le nombre de fois où un gouvernement a demandé à l'entreprise des informations sur ses utilisateurs ou le retrait de certains contenus. Par exemple, en 2010, la France a demandé à 1.017 reprises des informations sur des utilisateurs et 25 fois le retrait de contenus.  Les États Unis occupent la première place de ce classement avec respectivement 4.287 et 128 requêtes. 

 

Google propose également un second outil pour visualiser le trafic Internet par pays, ce qui permet de voir le niveau de circulation des informations selon.

 

Pour l'instant, le service n'est disponible qu'en anglais.

 

>> Lire la suite sur GoogleTransparency Report >> 

 



 

Christian Makarian, directeur de la rédaction délégué de L’Express, en master class


photochristian

 

L’école de journalisme a le plaisir de vous inviter à la «master class» de Christian Makarian, directeur de la rédaction délégué de L’Express, le jeudi 23 septembre, de 18h à 19h30.


Quel est le rôle de la presse magazine en France ? Quels sont les défis auxquels elle est confrontée ? Comment le choix des sujets se fait en coulisses?

 
La master class est ouverte au public et se déroulera à l’Ecole de journalisme de Sciences Po, 117 boulevard Saint Germain, 75006 Paris, salle 712.


La présence des étudiants de 1ère année est requise.

 

Inscription par mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

 

 

>> Suivez la «master class» en direct sur Twitter: #masterclassedj >>



 

Al-Qaida au Maghreb Islamique, explication de texte

par BAÏETTO Thomas

Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) a revendiqué l'enlèvement des sept employés d'Areva dont cinq Français au Niger. Mais qui se cache derrière ce sigle? Qui sont ses chefs? Comment sont-ils organisés? Pourquoi, après avoir exécuté Michel Germaneau en juillet 2010, l'AQMI vise-t-il une nouvelle fois les intérêts français?

 

Autant de questions dont les réponses se trouvent dans un article de décryptage réalisé par la rédaction du Monde.fr.

 

 >> Lire la suite sur lemonde.fr  >>



 
<< Début < Précédente 91 92 93 94 95 96 97 98 99 Suivante > Fin >>

Résultats 1184 - 1196 sur 1286