Pham-Công Quân, capitaliste, oui, humanitaire aussi

 Article publié le 31-05-2010 par DAO Linh-Lan

Petit bout de moustache gominée, lunettes rondes et capitalisme humanitaire.
C'est Monsieur Pham-Công Quân, réfugié politique vietnamien et ancien professeur de philosophie à Saigon, qui rêve de changer le monde à travers sa philosophie: amener la paix mondiale en prêchant l'amour.

 

Il tient un café déjà célèbre, le Drapeau de la Fidélité, près du métro Volontaires à Paris.
Ce lieu est petit comme un timbre-poste, mais il reste le rendez-vous préféré des étudiants, qui se régalent des petits plats de Quân (Pho, Bo Bun, poulet curry, porc caramel) et de ses livres vieillissants. 

 

 

 

Reportage sans commentaire de Paolo Bosonin et Linh-Lan Dao
Cours de reportage TV de Pascal Manoukian 

 

 

 

Lire la suite...


 

Que change le bouton like aux pratiques des journalistes?

 Article publié le 17-05-2010 par ANTHEAUME Alice

 

like2

 

Facebook a inondé le Web de ses outils «sociaux». Parmi ceux-ci, un petit rectangulaire de quelques pixels bleus est apparu sur la Toile, avec un pouce levé vers le ciel et cette mention, «j’aime». Ce bouton «like», une petite bombe numérique, a changé va probablement modifier les pratiques des internautes en général, et des journalistes en particulier. Liste des premières impressions après trois semaines d’utilisation.


Au pays des Bisounours

 

Les sites Web sont désormais constellés de «j’aime». Une semaine après l’apparition de ces outils sociaux sur Facebook, 50.000 sites les avaient déjà intégré à leur système; aujourd’hui, on en compte plus de 100.000 selon les chiffres cités par Allfacebook.com. En outre, près d’un milliard de «j’aime» est enregistré chaque jour sur les serveurs de Facebook. En revanche, aucun bouton pour dire «je n’aime pas».

 

Pour tous les journalistes qui ont vu l’essor des commentaires – souvent acerbes – et votes assassins sous leurs articles, c’est déroutant. Comme si, désormais, tous les lecteurs ne pouvaient que vivre dans l’amour des contenus proposés. Et si, a contrario, ils n’aiment pas les articles? Ils ne peuvent cliquer nulle part pour le dire, sinon à laisser, comme jusqu’alors, un bon vieux commentaire sous l’article concerné. Facebook a bien prévu un bouton «dislike» sur les pages de son réseau social, mais il ne s’exporte pas.

 

>> Lire la suite sur Work In Progress >>



 

El Comercio tague à tout va

 Article publié le 08-05-2010 par ANTHEAUME Alice

 

elcomercio

 

Le site péruvien d’El Comercio propose depuis un semestre une formule dégagée de toute référence au quotidien imprimé. Une architecture de tags à l’état pur, sans artifices de présentation. Un succès à méditer.

 

Réussir un site d’information, c’est facile quand on a les idées claires. Un coup d’oeil sur celui du quotidien péruvien El Comercio suffit pour le vérifier. Le succès de sa nouvelle formule est stupéfiant. Il est passé de 2,8 millions de visiteurs uniques, l’été dernier, à 4,3 millions en mars 2010. Son plus plus proche concurrent le talonnait à guère plus de 100.000 visiteurs uniques; cet écart a été multiplié par onze! Et, plus significatif, la durée moyenne des visites a explosé, passant de 3mn 17s à 19mn 49s.

 

>> Lire la suite sur Work In Progress >>



 
<< Début < Précédente 91 92 93 94 95 96 97 98 Suivante > Fin >>

Résultats 1197 - 1209 sur 1268