Coupe du monde mortelle pour les ouvriers népalais du Qatar


En plein préparation de la coupe du monde football 2022 au Qatar, des documents confiés par l’ambassade du Népal à Doha au Guardian révèlent la mort d’au moins 44 ouvriers népalais travaillant sur les sites du Mondial entre le 4 juin et le 8 août. D’après ces documents ces ouvriers, jeunes pour la plupart, auraient été victimes d’attaques, d’insuffisances cardiaques ou encore d’accidents sur leur lieu de travail.

 

 

qatar_2

Doha, capitale du Qatar

Crédits photo: Zitona

 

 

L'enquête met en lumière une vaste exploitation des ouvriers étrangers: travail forcé, refus d'accès à l'eau potable, conditions sanitaires alarmantes et autres violations des normes internationales en matière de droit des travailleurs. Payés souvent avec plusieurs mois de retard, ces ouvriers népalais se voient même confisquer leurs pièces d'identité afin d'empêcher toute velléité de départ.

 

Des conditions de travail inhumaines 

 

Parmi les documents, le témoignage de Ram Kumar Mahara, un ouvrier de 27 ans. Après douze heures de travail et une nuit blancheRam Kumar Mahara s'est plaint de ne pas avoir mangé depuis 24 heures : « Mon chef m’a chassé du camp de travail. J’ai dû mendier la nourriture des autres travailleurs parce qu’il refusait de ma payer. » Ram Kumar Mahara a survécu, ce qui n’est pas le cas de ce garçon âgé de 16 ans dont le corps a été renvoyé à sa famille six semaines après son départ. D'autres, plus chanceux, ont trouvé refuge à l'ambassade népalaise de Doha.

 

Le Qatar à la recherche d'une main d'oeuvre soumise

 

40% de la main-d’œuvre étrangère du Qatar est népalaise. L'an passé, plus de 100 000 Népalais ont ainsi quitté leur pays pour travailler au service de Doha. Des chiffres conséquents mais encore insuffisants puisqu’ « 1,5 million d’ouvriers supplémentaires doivent être recrutés pour construire les stades, les routes, les ports et les hôtels nécessaires au bon déroulement du tournoi », d’après le journal britannique. Au Qatar, plus de 90% de la main-d’œuvre est composée d'immigrés.

 

Un Mondial de football déjà entaché 

 

Le comité suprême Qatar 2022 chargé de préparer le Mondial affirme être « profondément concerné par ces allégations visant certains prestataires et sous-traitants du site » et « considère la question avec le plus grand sérieux ». La FIFA se dit également « très préoccupée » par ces révélations et devrait entrer en contact avec les autorités du Qatar. Le directeur de "Anti-Slavery International" appelle quant à lui les autorités du Qatar à "mettre fin au système du "kafala" (une tutelle s'appliquant aux émigrés) et demande l'autorisation pour les ouvriers de se réunir en comité afin de négocier de meilleures conditions de travail.

 

Ce n'est pas la première fois que des organisations internationales s'alarment des conditions de travail des travailleurs immigrés du Qatar, surtout dans le bâtiment. Ces révélations devraient raviver les nombreuses controverse liées à l'attribution de la Coupe du monde 2022 au pays en 2010.


 


 



 

La master class de Nicolas Beytout


nicolasbeytout

L'École de journalisme de Sciences Po a le plaisir de vous inviter à la master class de Nicolas Beytout, fondateur et président de L'Opinion.
 
Sujet de la master class: comment fabriquer un média en 2013? L'exemple de L'Opinion
 
La master class, ouverte au public dans la limite des places disponibles (inscription obligatoire auprès de Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ) se déroulera le jeudi 26 septembre de 18h à 19h00 à l’École de journalisme de Sciences Po, 117, boulevard Saint Germain, 75006 Paris.
 

La présence des étudiants de première année de master en journalisme et du master "Journalism and International Affairs" est obligatoire.

 

 

Lire la suite...


 

Les marronniers de l'automne

par ANTHEAUME Alice

Crédit photo: Flickr/CC/rore

 

Le payant paie-t-il? Jusqu’où aller dans la couverture des “breaking news”? Comment combiner instantanéité et temporalité plus longue? Faut-il permettre les publicités déguisées en contenus journalistiques? Ces questions, pas vraiment nouvelles, animent toujours les rédactions en cette deuxième moitié de l’année 2013, en France et à l’étranger.

 

>> Lire la suite sur W.I.P. (Work In Progress) >>



 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivante > Fin >>

Résultats 222 - 234 sur 1145