Modalités d'attribution des bourses Google «start-up de l'information» 2013


Préambule

Dans le cadre du partenariat entre l’Ecole de journalisme de Sciences Po et Google, Google dote deux bourses de journalisme entrepreneur pour le lancement de futures start-up dans le domaine de l’information journalistique.

 

1. La première bourse, de 5.000 euros, est réservée aux étudiants de l'Ecole de journalisme de Sciences Po (première et deuxième année de master). Dans le cadre du cours de journalisme entrepreneur, dispensé depuis trois ans, les élèves développent des idées journalistiques inédites et en imaginent le modèle économique pour que ces idées deviennent de véritables start-up.

 

2. La seconde bourse, dotée de 10.000 euros, s'adresse aux professionnels qui se lancent dans la création de start-up de l'information.


Objectifs

Ces bourses visent à récompenser des projets à la fois crédibles et prometteurs de start-ups dans le domaine de l’information journalistique et à participer à leur financement.

 

Modalités d’attribution des bourses

A/ Les bourses de 5.000 euros et de 10.000 euros sont attribuées à deux projets, représentés chacun par 1 personne maximum.

 

B/ Organisation des procédures d’attribution des bourses

 

Le jury établit la liste des candidatures recevables à partir des dossiers qui comprennent:

  • un CV
  • un texte de 3.000 signes maximum pour présenter l’idée de la start-up à créer et sa motivation journalistique
  • une présentation du projet comprenant l’ensemble de ses aspects (produit, cible, organisation de la production, commercialisation, business plan adapté au projet, plan d'action détaillé, et éventuellement maquettes). Ce document doit pouvoir servir lors d’une présentation à des investisseurs

Critères d’évaluation

La sélection du projet lauréat est déterminée par le jury sur les critères suivants :

  • qualité et originalité du projet journalistique
  • crédibilité du business plan
  • disponibilité des ressources humaines et techniques du projet
  • pertinence du projet par rapport à la demande des publics

Les candidatures sont examinées par un jury qui se tiendra en juillet 2013. Le jury peut demander à avoir un entretien oral, de visu ou par Skype, avec le candidat.

 

Jury de sélection

Le jury de sélection des dossiers, présidé par Jean-François Fogel, consultant et professeur associé à Sciences Po, est composé de Célia Mériguet, rédactrice en chef de France TV Info, Alexandre Brachet, directeur d’Upian, et William Echinkson, de Google.

 

Conformément au règlement, aucun des membres du jury ne peut voter pour un projet issu d’une organisation dont il serait salarié ou collaborateur.

 

Calendrier

Les étudiants doivent envoyer leurs candidatures avant le 30 juin à minuit à Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir (un seul mail par dossier de candidature complet)

 

Le jury se tiendra en juillet 2013 à l’Ecole de journalisme de Sciences Po. Les résultats seront annoncés courant janvier 2014.



 

Qui es-tu, consommateur d'informations?

par ANTHEAUME Alice

Crédit: Flickr/CC/gothopotam

 

L’année dernière, les Français étaient très actifs pour commenter les informations en ligne et répondre à des sondages portant sur l’actualité. Cette année, ils ne participent plus autant. Ils disent préférer s’informer par les médias traditionnels, tout en ne boudant pas leur plaisir lorsqu’il s’agit de suivre un “live”, ce format qui permet de raconter en ligne, au fur et à mesure, via texte, son, vidéo, image et interaction avec l’audience, un événement.

 

C’est ce que révèle la nouvelle étude intitulée “digital news report” publiée par le Reuters Institute for the Study of Journalism ce 20 juin 2013. En comparant les usages des consommateurs d’informations en France, en Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, Danemark, aux Etats-Unis, au Brésil et au Japon, elle dégage les spécificités des consommateurs d’informations en fonction de leur pays d’appartenance. Et donne à voir un portrait réactualisé du consommateur d’informations en France.

 

>> Lire la suite sur W.I.P. (Work In Progress) >>



 

Razzia sur les vidéos en ligne

par ANTHEAUME Alice

Crédit photo: Flickr/CC/casasroger

 

Sur le front des vidéos en ligne, “c’est la guerre”, déclare Clémence Lemaistre, rédactrice en chef du site de BFMTV.com. C’est une “jungle où chacun fait ce qu’il veut”, ajoute Célia Meriguet, rédactrice en chef de France TV Info.

 

Alors que les sites d’information cherchent la formule des vidéos qui ne soit pas de la télévision à la papa, certains acteurs se livrent à une bataille sans merci du “qui-a-rippé-quoi”. Ripper, dans le jargon, cela veut dire subtiliser une vidéo produite par un autre pour l’intégrer dans son lecteur. Pour ce faire, il suffit d’enregistrer le flux d’une chaîne de télévision, ou une simple émission, afin de stocker la matière dans laquelle puiser, puis d’y découper un extrait – plus ou moins long -, insérer un générique de début et de fin aux couleurs et au logo du “fauteur”, l’encoder dans son lecteur et le publier. A ce jeu-là, Full HD ready, un ancien de feu Lepost.fr, a été l’un des pionniers.

 

>> Lire la suite sur W.I.P. (Work In Progress) >>



 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Suivante > Fin >>

Résultats 222 - 234 sur 1114